Ville de Hombourg-Haut - Site officiel de la ville de Hombourg-Haut - le patrimoine touristique

le patrimoine touristique

Le patrimoine de Hombourg, témoin rare d’une l’histoire glorieuse

L’apparition majestueuse et soudaine, entre ciel et terre, de l’église de Hombourg projette le voyageur hors du temps, loin de la fureur et du tumulte de notre époque.

Après avoir longé l’échine de grès où s’accrochent et s’empilent, on ne sait trop comment, maisons et dépendances dominées par une collégiale gothique, une visite de courtoisie s’impose car, nul doute, ici le cœur de l’histoire de la Lorraine bat la chamade.

porte fortifiée de l’enceinte
Porte fortifiée de l’enceinte

L’ancienne porte fortifiée de l’enceinte, maintenant béante, vous laisse passer et, sitôt entré dans la vieille ville, on y ressent la protection mais aussi l’accueil offerts jadis par les lieux clos.

On découvre, ici, une humble maison de manouvrier, là, plus cossue, l’ancienne demeure d’un laboureur, puis, voici la fontaine St-Clément installée en 1838.

vitrail de la CollégialeMais déjà la grand-rue s’élargit et insensiblement, on se rapproche de la masse hiératique de l’église collégiale St-Etienne.

Un siècle fut nécessaire pour la bâtir, à partir de 1290-1300. La noblesse de ses proportions harmonieuses la caractérise, son intérieur apaise et émeut.

Près des antiques stèles du cimetière, entre l’église irradiée par la foi et les ruines du château et de sa Tour des Sorcières d’où sourdent force et violence, l’imagination s’emballe. Ici d’onctueux chanoines devisent avec des chevaliers hautains et le peuple travaille : il suffit d’un peu de rêverie et l’ordre immuable du Moyen Age prend vie.

Plus loin encore, muets, le regard vide, les saints Auxiliaires, au charme naïf, nous accompagnent maintenant, prêts cependant, depuis le XVIIIe siècle, médecins d’un autre âge, à nous soulager de nos maux tant physiques que spirituels.

les saints Auxiliaires

Vue d'Hombourg

Parvenus au bout de la butte de Hombourg voicichapelle Ste-Catherine la délicieuse chapelle Ste-Catherine dans un décor enchanteur, la perle gothique que fit bâtir le chevalier Simon de Hombourg vers 1260. Malgré son allure rustique, l’humble bâtiment surprend par le goût exquis de sa décoration qu’on décèle dans la finesse de son élégant porche comme dans ses chapiteaux et ses clefs de voûte.

La collégiale St-Etienne et la chapelle Ste-Catherine, joyaux du patrimoine du Pays de la Rosselle, sont classées aux Monuments historiques.

Le couvent des Récollets de 1769, la mairie dite "le château d’Hausen" de la même époque, un ancien cimetière juif sans oublier tout le petit patrimoine composé de remarquables pierres tombales tant juives que chrétiennes des XVIII et XIXe siècles ou d’humbles calvaires et croix des champs ajoutent encore à la richesse léguée par des siècles d’histoire.

la mairie
La mairie dite "le château d’Hausen"

Bien qu’elles soient de propriété privée, les ruines romantiques du château de Hellering apportent un cachet supplémentaire, mystérieux et étrange, au patrimoine de notre ville.

 

Crédit photos et © : L.Baroth, A.Schmitt, L.Vion, V.Vion